2017 : Les mises à jour de Google en image

mise a jour google 2017Retour sur les mises à jour importantes de Google en 2017 !

Grace à cette infographie du site Oncrawl retrouvez les principales mises à jour de l’algorithme de Google lancées en 2017.

Algorithmes Google : MUM, l’allié d’un site de qualité ?

Généralement, à la sortie d’un nouvel algorithme Google les agences de communication se mettent à trembler. Là, c’est tout le contraire ! Avec l’arrivée de BERT en 2019, puis de MUM au mois de mai, Google nous a fait un vrai petit cadeau : chasser les contenus de mauvaise qualité sur la SERP. Résultat, les sites bien écrits, intéressants, à forte valeur ajoutée voient leur positionnement revu à la hausse !

Des positionnements qui ont toujours la bougeotte

L’arrivée de BERT puis de MUM , les deux derniers algorithmes Google jouent sur les nerfs des référenceurs. Malgré un passage du dernier né MUM en mai, le positionnement des mots clés joue toujours au yo-yo. Rassurez-vous, tout ça est bien normal, MUM étant une IA qui apprend de ses recherches. Il ne cesse ainsi de sonder la SERP pour mieux répondre aux requêtes toujours plus pointues des internautes.

Et cet algorithme, qui est 1000 fois plus puissant que BERT, ne fait pas les choses à moitié. Il peut transférer ses connaissances dans 75 langues. Ainsi, lorsqu’il détecte dans une langue un contenu « spammy » ou dangereux, il peut le rechercher dans les 74 autres langues qu’il connait.

L’objectif de MUM, comme c’était le cas pour BERT, est de faire la chasse aux quelques 40 millions de pages de spam postées chaque jour. Et vous le comprendrez, même pour une IA, le travail ne fait que commencer !

Quel est l’objectif de MUM ?

On fera l’impasse sur la définition de BERT qui est finalement mis au placard par MUM depuis le mois de mai. Google MUM a été programmé pour affiner les réponses aux demandes les plus complexes formulées par les internautes. Il s’attaque donc à la fameuse longue traîne très utilisée sur les blogs pour apporter un trafic frais et régulier à un site internet.

L’objectif de MUM est ainsi de présenter à un internaute des résultats toujours plus nombreux sur sa requête et surtout de qualité. L’objectif est donc de satisfaire l’utilisateur chaque jour davantage.

MUM que l’on peut traduire par Modèle Unifié Multitâche, est un programme informatique qui fonctionne sur le principe du « deep learning ». Plus l’algorithme travaille, plus il apprend en toute autonomie. Jusqu’il y a quelques années, les internautes avaient tendance à taper des requêtes précises et donc simples à comprendre pour les robots : cravate noir, machine à pain, emploi PACA…

Mais aujourd’hui, les requêtes des internautes ont évolué, si bien que 70% d’entre elles sont définies comme complexes par Google. Elles contiennent en moyenne plus de 4 mots et définissent un besoin précis : Machine à pain silencieuse et programmable à offrir pour Noël, avec quoi assortir une cravate noire et un pantalon bleu ciel, quel est le secteur qui recrute le plus en PACA ?....

D’après Google, une requête complexe demande 8 recherches successives avant de trouver un résultat pertinent. Et c’est un vrai problème pour Google qui a pour premier objectif de nous apporter une solution rapide et claire. Voilà pourquoi MUM a été créé.

L’algorithme MUM pourra répondre à tout

Oui à tout ou presque, c’est en tout cas ce qu’on a cru comprendre lors de la présentation de l’algorithme par Pandu Nayak en mai dernier. Lors de cette présentation, le patron de la R&D de Google a expliqué ce qu’il entendait par requête complexe, l’exemple est édifiant :

« J’ai parcouru le mont Adams. Maintenant, je veux faire de la randonnée sur le mont Fuji l’automne prochain, et je veux savoir quoi faire différemment pour me préparer ».

Une requête très longue, qui inclut plusieurs paramètres et donc plusieurs niveaux de réponse différents. Pour satisfaire une telle requête seul une IA surdéveloppée peut générer les réponses appropriées.

Google MUM pourra répondre à cette requête pour plusieurs raisons :

  • L’algorithme n’est plus gêné par la barrière de la langue. S’il trouve une solution dans une langue différente de la vôtre, il vous la proposera. Vous pourrez toujours utiliser Google Traduction pour avoir une réponse dans votre langue.
  • Il permet un affichage intelligent dans la SERP en vous proposant les différents niveaux de réponse à travers plusieurs supports : vidéos, images, questions – réponses, articles… et bientôt des fichiers son.
  • Google MUM est multitâche, un vrai couteau suisse qui permet de prendre en compte votre historique de recherches avant de vous proposer les réponses appropriées. Ainsi, si vous n’avez pas été satisfait de votre première recherche et que vous réitérez, vous aurez moins de chance de tomber sur les mêmes résultats.

Comment profiter de Google MUM pour gagner des positions ?

C’est là que cela devient intéressant, les requêtes que l’on pensait auparavant anecdotiques sont maintenant une mine d’or pour générer du trafic. En travaillant la longue traîne, vous pouvez répondre à de multiples interrogations. Et même si vous ne répondez pas parfaitement à la question, une partie du contenu pourra être mis en avant avec le module question de Google, par Google Image ou Google Vidéo.

Les contenus que vous intégrez à votre site doivent être toujours plus qualitatifs. Qui dit qualitatif dit précis. Il ne faut plus craindre de faire trop long, bien au contraire. Plus vous rentrerez dans les détails dans vos rédactions et plus vous aurez de chance d’être cité en bonne position sur la SERP.

Évidemment, il ne faudra pas non plus oubliez toutes les autres bonnes pratiques du référencement naturel : un maillage interne pertinent, une sémantique travaillée autour du mot clé principal et une bonne navigation pour que l’internaute puisse lire ce qu’il souhaite au moment où il le souhaite.

Mieux suivre son ecommerce avec Google Analytics

thumb revenue bigUn article très interessant vient de parâitre sur le blog Prestashop à propos du suivi de son site e-commerce.
Si vous avez une boutique en ligne et souhaitez en maitriser mieux le suivi découvrez 8 tableaux de bord (ou dashboard) essentiels sous Google Analytics.

Mise à jour Google sur les critères mobiles

Smartphone Google 150Le 21 avril 2015 (hier) Google a mis à jour son algorythme afin de favoriser les sites compatibles mobiles (responsive design) sur les réponses du moteur affichés sur ces appareils.

Quel va être l'influence de cette mise à jour sur le classement des sites ?

Mises à jour de l’algorithme Google : Infographie 2016 et suivi

Google maj 2016 

Plus de 98% des recherches web se font sur Google. Chaque changement ou mise à jour de son algorithme peut donc impacter plus ou moins lourdement la visibilité de votre site.
Retrouvez dans cet article une infographie listant les mise à jour Google de 2016 et un outil pour suivre leur impact sur votre visibilité.

Nouveau logo Google

Google logo 2015Cette année Google profite de la rentrée de septembre pour mettre à jour son logo et les icônes de certains de ses services.

Découvrez en plus sur cette mise à jour...

Référencement naturel d’un site e-commerce : Oui ça demande du temps et de l’argent !

Les pages d’un site e-commerce sont toujours délicates à référencer. Le grand nombre des pages produits, similaires ou trop ressemblantes, les codes UX de l’e-commerce, les envies du client, ces trois données vont souvent à l’encontre même des guidelines de Google et des préconisations des agences de référencement (SEO). Pour autant, si vous pensez référencement avant même de créer votre boutique en ligne, vous pouvez gagner un temps précieux sur vos concurrents.

Pour celles et ceux souhaitant travailler le référencement Google d’un site existant ce n’est pas mission impossible. Mais il ne faudra pas s’étonner de voir un grand nombre de restructurations demandées par l’agence. Car pour bien référencer un site e-commerce, il faut que tout soit rangé au bon endroit, en bonne intelligence, et que les fondations du site, son code, soit solide. Malheureusement, dans la majorité des cas, soit par manque de moyen, soit suite à de mauvais choix, nous sommes obligés de reprendre le site existant quasiment de A à Z. Un mal nécessaire si vous souhaitez voir vos ventes décoller.

Pour le référencement naturel de mon site, je recherche les concurrents

Le bon référencement naturel d’un site e-commerce nécessite en premier lieu une bonne analyse de la concurrence. Généralement, lorsqu’on souhaite lancer une marque ou un produit, on regarde chez le concurrent ce qu’il propose en matière de tarifs, les publicités qu’il réalise, les jeux de mots employés… En bref tout ce qui fait vendre, le marketing à l’état pur. On répète l’opération avec plusieurs concurrents. Puis on monte son offre de façon à ce qu’elle soit plus engageante que le voisin, dans les prix du marché, etc…

Cette étape est généralement bien réalisée par tous les futurs entrepreneurs, le problème, c’est que sans compétence en SEO, ils ne profitent pas de ces recherches pour aller plus loin. Voici quelques conseils :

  • Je suis sur le site pour voir les prix du concurrent. J’en profite pour noter comment est construit le site internet. Le menu, la page d’accueil, la page catégorie, les pages produit, le blog….

  • Je teste la visibilité de mon concurrent sur internet. On pense connaître une enseigne car elle est au coin de la rue, mais est-elle aussi visible sur internet ? Tapez les mots clés sur lesquels vous serez concurrent et voyez en quelle position votre voisin ressort. Il n’est pas en première page ? Vous ne devriez pas alors vous inspirer de lui. Regardez les sites présents dans le top 3 pour toutes les catégories de mots clés où vous souhaitez être présent.

  • Les réseaux sociaux c’est aussi une part de la visibilité, une part du référencement Google d’un site internet. N’hésitez pas à regarder de ce côté-là pour voir comment s’en sort le concurrent. Les posts sont-ils appréciés, commentés, partagés ? Quelles sont les pages que les concurrents publient en majorité ? Est-ce que cela fonctionne ? Vous pouvez dégager des réseaux sociaux un nombre important de visiteurs.

  • Le concurrent fait-il du référencement payant ? Là encore, pas besoin d’être équipé d’outils SEO comme une agence de référencement. On recherche tout simplement les mots clés qui vous intéressent sur Google et on regarde les annonces textuels qui apparaissent et/ou les annonces Google Shopping.

Pour le référencement naturel de mon site e-commerce, je rédige ou fais rédiger du contenu

Des textes, des articles, des pages, Google aime les mots ! Votre site est en place mais n’a pas de blog ? Et bien c’est vraiment dommage ! Sans blog difficile d’apporter la sémantique nécessaire à toute une catégorie de produits.

Il devient aussi très compliqué de réaliser un maillage interne (réaliser des liens d’une page vers une autre) intéressant. La rédaction c’est le nerf de la guerre dans le référencement, et il est impératif d’avoir de bons et de vrais contenus, faits pour optimiser le référencement de son site e-commerce.

Sans blog, vous ne pourrez pas placer sur votre site les mots clés dérivés de vos catégories principales. Il s’agit ici de construire des cocons sémantiques importants. Chaque cocon étant représenté par un mot clé maître et ses mots clés annexes.

Plus vous avez de contenus, plus Google optimisera le référencement de votre boutique en ligne. Attention, vos textes doivent être uniques ! Le plagiat, en plus d’être illégal et immoral, ça ne marche pas pour le référencement.

Et il n’y a pas que le blog que vous devez avoir en tête pour le contenu de votre site internet. Les pages catégories se soignent également. Vous devez travailler le mot clé de chaque page catégorie avec force, avec une sémantique adaptée, et également un affichage du texte intelligent pour ne pas nuire à la bonne visibilité du produit. Un texte de catégorie se travaille, se bichonne, demande du temps et un budget. Les bons textes ne sont pas gratuits, c’est comme les bons sites web ou les bons vins !

Le contenu c’est enfin la page produit. Il est très difficile de bien positionner une page produit sur Google. Généralement c’est la page catégorie qui est travaillée, et c’est sur elle que l’on doit tomber lorsqu’on recherche un mot clé.

Néanmoins, ce n’est pas pour cette raison qu’il faut bâcler les pages produit. Car si vous avez des visiteurs grâce à vos pages catégories ou à votre blog, la conversion vers un achat passe par la page produit. Un bon trafic ne suffit pas, l’objectif n’est pas d’être uniquement vu, mais bien d’initier des ventes.

Un site e-commerce bien référencé est un site rapide

Vous vous voyez attendre 6 secondes l’ouverture d’une page avant de pouvoir lire son contenu ou découvrir le produit ? Ça semble court dit comme ça 6 secondes, et bien c’est en réalité une éternité pour le web, tout comme 2 secondes d’ailleurs. On ne doit pas attendre sur un site web, et encore moins sur un site marchand. Tout doit s’afficher vite et bien !

Pour avoir un site rapide, il n’y a pas de formule magique, il faut un bon développeur, un bon hébergeur, et un bon administrateur de site internet. Un site propre, codé avec rigueur, qui n’embarque pas des tonnes de plugins inutiles, qui n’affiche pas des images trop lourdes, et dont les mises à jour sont faites régulièrement et avec intelligence. Mais aussi un site hébergé sur un serveur performant et optimisé pour le système ecommerce. C’est le travail d’une agence, et cela ne s’invente pas, et ne peut coûter 500 euros.

Le référencement naturel d’un site e-commerce dépend aussi de son architecture

Par architecture nous entendons l'organisation, chaque chose doit être à sa place. On ne parle pas de carottes dans la catégorie pommes, ni de poires dans la catégorie oignons. Cela peut en faire sourire certains, mais promenez-vous dans le bac à sable de Google, à la position + 50, et vous verrez de quoi nous parlons.

Plus sérieusement, bien structurer son site c’est aborder la question de la hiérarchisation des contenus. Le nombre de niveaux nécessaires pour que le site soit ordonné. Lorsqu’on se lance cela peut paraître assez obscure comme notion, et pourtant l’ancêtre du site internet le fait particulièrement bien : Ouvrez donc un catalogue papier. La structure y est parfaite. Il y a même dans les pages inspirations, donc le blog, des appels vers les pages des produits. C’est le maillage interne version papier. Il suffit ainsi d’étudier les gros catalogues produits pour convenir d’une structure intéressante, qui sera presque inchangée sur un site internet.

On bosse le référencement local de son site internet

Un bon référencement naturel pour une boutique en ligne passe également par le référencement local de votre commerce. Si vous souhaitez lancer votre business en ligne et que vous avez déjà une boutique traditionnelle, le référencement local peut permettre de booster la visibilité de votre site web plus rapidement.

Vous pouvez également définir avec cette stratégie la zone de chalandise qui vous intéresse. Être référencé nationalement lorsqu’on n’a pas la structure adaptée pour répondre à un certain nombre de commandes, peut être néfaste au développement rationnel d’une boutique. Préférez commencer petit mais avec de bonnes fondations. C’est ce que permet une bonne stratégie de référencement local.

Travailler la notoriété web de sa boutique en ligne

En lançant un nouveau site vous allez rencontrer deux problématiques majeures pour son bon référencement :

  1. Votre site est nouveau, Google n’apprécie pas depuis sa dernière mise à jour en décembre 2020 les petits nouveaux. On ne peut pas dire qu’il pénalise une nouvelle boutique en ligne ; Mais on a remarqué que les nouveaux sites mettaient beaucoup plus de temps à se rendre visibles sur les mots clés, même avec une architecture et un contenu premium.

  2. La concurrence. Il n’existe pas un seul secteur où votre boutique en ligne ne sera pas en concurrence avec des milliers de résultats. Plus le nombre de résultats est important sur le mot clé que vous visez, plus le temps travail nécessaire pour être présent en première page sera long.

Pour contrecarrer ces deux gros handicaps, vous devez travailler votre notoriété web. Dans le jargon du référencement, il est question de netlinking, c’est-à-dire d’acheter des liens sur des sites annexes qui pointeront vers votre nouveau site. De cette façon vous envoyez un signal à Google en lui disant « regarde, on parle de moi, on aime ce que je propose, je ne suis pas inutile, ma page a un intérêt ».

Évidemment, cette pratique doit être réalisée par une main experte, sinon Google s’aperçoit de la supercherie et vous pénalise.

L’achat de liens, c’est aussi la réalisation ou l’achat d’un texte dédié, parlant de votre service, de votre produit, ou du milieu dans lequel il s’utilise. Et c’est dans ledit texte que l’on place le lien sur les bons mots. Pour un bon référencement naturel de votre boutique en ligne, on va choisir des sites à forte notorité, et rédiger des textes de qualité. C’est pourquoi la prestation de netlinking peut sembler coûteuse. Le budget dépendra de la concurrence des mots clés visés, de la santé de votre site internet et de sa notoriété.

On peut également travailler le référencement naturel en réalisant des partenariats avec des blogs déjà présents. En échangeant un lien contre un test produit par exemple. Cela permettra de faire connaître votre site internet à une autre audience, aux visiteurs des sites partenaires. Le marché des influenceurs fonctionne notamment sur ce principe.

Sachez néanmoins, qu’aucune agence digne de ce nom ne doit vous proposer une prestation de netlinking si votre site présente un problème structurel majeur pour le référencement : Temps de chargement, mauvaise hiérarchisation, manque de contenus ou contenu non adapté aux mobiles …
Avant d'attirer un maximum de visiteurs sur votre boutique en ligne il faut vous assurer qu'elle leur offrira une expérience optimale afin de booster votre taux de conversion et donc maximiser vos ventes !

Pour être accompagné sur le référencement naturel de votre boutique en ligne, consultez nous !

Agence Web
NETENVIE

© 2022 - Netenvie.com - Agence web à Marseille et Martigues

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.