Comment rédiger un bon cahier des charges e-commerce ?

Vous souhaitez vous lancer sur le web avec un site e-commerce. Vous avez l’idée, vous avez le principe, votre business plan est prêt, il ne manque plus que le prestataire de confiance pour vous lancer. Aussi bon prestataire qu’il soit, le professionnel en charge de la création de votre site e-commerce aura besoin d’un cahier des charges.

Cela peut être effrayant de vous lancer dans sa rédaction. Les points techniques à connaître ne sont pas évidents pour une personne qui démarre. C’est pourquoi nous avons décidé de réaliser cet article. Avec une bonne méthodologie, en connaissant les erreurs à éviter, vous serez tout à fait capable de rédiger un cahier des charges complets pour votre prochain site e-commerce.

Vous retrouverez dans ce dossier les points suivants :

  • Les 7 commandements d’un cahier des charges e-commerce.
  • Les 5 erreurs à ne pas commettre.
  • Un exemple de plan de cahier des charges e-commerce.

Commençons par l’essentiel : pourquoi le cahier des charges e-commerce est-il important ?

L’importance du cahier des charges e-commerce

Le cahier des charges peut se définir tout simplement comme l’expression de vos besoins. C’est en fonction de vos besoins que le prestataire pourra donner un coût et une date de livraison. L’absence de cahier des charges serait comme construire une maison sans plan : c’est tout simplement impossible.

Le cahier des charges de votre site e-commerce permet de mieux définir votre projet. En mettant par écrit les différentes composantes de votre site internet, vous serez davantage capable d’imaginer son rendu final.

C’est enfin un contrat qui lie le prestataire à votre besoin, selon le prix défini une fois le cahier des charges reçu, lu et compris. Si le prestataire est d’accord sur chaque point, il pourra annoncer un prix sur lequel il ne pourra pas revenir. Le cahier des charges permet ainsi de limiter les coûts cachés.

En bref un cahier des charges e-commerce sert à :

  • Résumer l’idée générale du site internet une fois lancé.
  • Établir les différents éléments et fonctionnalités importantes du site qui auront un impact à la fois sur le prix et sur les délais de conception.
  • Permettre au prestataire de connaître les différents métiers dont il aura besoin pour réaliser le site internet.
  • Avoir un document de référence pour la validation du site internet au moment de sa livraison.
  • Apporter un cadre au prestataire pour qu’il puisse appréhender le projet.

En revanche, un cahier des charges n’est pas :

  • Une liste de fonctionnalités décrites techniquement : vous n’avez pas les compétences, ce que le prestataire a besoin de savoir c’est de quoi votre site doit être capable. La solution technique, il s’en charge.
  • Un planning rigide. La conception d’un site internet réserve toujours des surprises et il ne faut pas s’arrêter sur une date butoir trop importante (lancement de salon, annonce à la presse etc…). Le prestataire saura vous indiquer le nombre de jours nécessaires à la réalisation du site que vous désirez.

Les 7 commandements d’un cahier des charges e-commerce efficace

Vous l’avez compris le cahier des charges de votre prochain site e-commerce est important. Sa rédaction ne doit pas être bâclée ou reléguée comme un simple document annexe. Il s’inscrit entièrement dans votre projet web. Pour rédiger un cahier des charges pertinents, nous avons sélectionnés 7 points essentiels.

Votre cahier des charges n’est pas un copié collé

Le cahier des charges de votre site e-commerce peut contenir plusieurs fondamentaux que l’on retrouverait dans un modèle type de cahier des charges. Néanmoins, ce document lie contractuellement votre prestataire au projet. Il est donc nécessaire d’établir un cahier des charges précis et exhaustif. Il doit être compréhensible par tous. Il faut donc faire correspondre votre cahier des charges à votre projet, sa rédaction doit être personnalisée.

Raconter l’histoire de votre projet

Il peut s’agir du préambule de votre cahier des charges. Raconter l’histoire du projet c’est intégrer le contexte au cahier des charges. Pour le prestataire cela permet de connaître les enjeux et de réaliser un travail de recherche sur la concurrence de votre secteur. Peut-être que certaines fonctionnalités auxquelles vous n’auriez pas pensé figurent déjà sur les sites des concurrents et sont pourtant absents de votre cahier des charges.

Dans le cas d’une refonte d’un site existant, le contexte permettra de comprendre en quoi le site actuel n’est pas l’idéal pour atteindre vos objectifs.

En bref, le contexte permet au prestataire d’appréhender les différents aspects, enjeux et objectifs de votre projet.

Qui fait quoi ?

Il s’agit de définir le périmètre d’action de chacun. Cette partie est capitale pour éviter tout quiproquo tout au long de la réalisation du site internet. Par exemple : les textes seront-ils rédigés en interne ou en externe ? Le prestataire doit-il les prendre en charge ?

A qui doit s’adresser le prestataire pour la demande d’éléments visuels ? Pour faire réaliser des relectures du site en version test. Qui est le chef de projet ?

Toutes ces interrogations sur les rôles doivent trouver une réponse dans le cahier des charges.

Sans cette partie, vous risquez d’avoir une conception de site bancale avec de nombreuses tensions entre les différents intervenants.

Évoquer les questions de budget

Le cahier des charges e-commerce va permettre au prestataire de vous donner un devis final. Néanmoins, vous pouvez également dans le cahier des charges évoquer le budget que vous souhaitez allouer au site internet.

De cette façon, le prestataire pourra savoir quelles sont les ressources humaines qu’il pourra déployer pour l’élaboration de votre site internet et si toutes les fonctionnalités demandés, dans les délais impartis, pourront être réalisées avec le budget défini.

Proposer un planning raisonnable

On ne réalise pas un site marchand en une semaine. Si la livraison de votre site internet doit évidemment répondre à l’agenda du porteur de projet, il faut néanmoins que l’objectif soit atteignable. Proposez toujours des délais avec une marge de manœuvre de plusieurs jours pour parer à toutes éventualités.

Il faudra donc fixer les délais dans le cahier des charges pour chaque phase de réalisation : arborescence, maquette, rédaction, mise en place du site test, tests, intégration etc…

Il est important de découper la conception du site en plusieurs phases. De cette façon les correctifs seront plus simplement et rapidement mis en place.

A ce point du cahier des charges, vous pouvez également indiquer à quel rythme vous souhaitez être tenu informé des avancées. Ces rendez-vous techniques permettent de mieux saisir ce qui est fait et reste à faire. Ils sont essentiels à la bonne réalisation de votre site e-commerce.  

Ne donnez pas carte blanche sur le visuel ou l’ergonomie du site internet

Oui c’est notre travail de réaliser quelque chose de beau et de bien pensé. Mais le beau est très subjectif, il est donc important de montrer à quoi votre dite doit ressembler. Rien ne vaut des exemples pour comprendre le style que vous souhaitez. Il peut s’agir d’exemples de sites internet de votre secteur, mais pas uniquement. N’hésitez pas à regarder ce que font les autres marchés côté design. Pensez également à faire correspondre la charte graphique du site internet à votre identité de marque ou d’entreprise. Il doit y avoir un fil conducteur entre les deux.

Pour l’ergonomie, à vous également de voir comment vous souhaitez que les informations s’affichent à l’écran. La navigation de votre site internet doit être détaillée dans votre cahier des charges. Là encore des exemples de sites internet pourront permettre au prestataire de mieux comprendre votre besoin. Et ne vous inquiétez pas, si l’idée n’est pas bonne pour des raisons de référencement ou d’expérience utilisateur, le prestataire vous indiquera une façon de faire plus appropriée pour atteindre vos objectifs.

Vous ne savez peut-être pas non plus sur quelle solution e-commerce choisir ? Prestashop ou ne sera pas ? Si vous n’avez pas d’avis, le prestataire pourra vous expliquer les différences entre les acteurs principaux.

Détailler chaque mission

Peut-être n’aurez-vous pas besoin d’un, mais de plusieurs prestataires pour la réalisation de votre site internet. Soyez donc le plus spécifique possible sur les différentes missions que vous souhaitez déléguer :

  • Le graphisme du site internet.
  • L'achat des modules ou extensions.
  • Les développements spécifiques.
  • La migration des données.
  • La rédaction.
  • L’intégration.
  • L’hébergement.
  • La maintenance.
  • Le suivi SEO.

Pensez également aux aspects techniques comme la logistique : les moyens de paiement, le tunnel de conversion, le niveau de sécurité…

Les 5 grandes erreurs de la rédaction d’un cahier des charges pour un site marchand

Il y a les règles qu’il faut suivre et que vous venez de parcourir et les erreurs qu’il ne faut pas commettre.

Proposer un budget trop important

Cela peut paraître étrange, mais il faut bien mesurer le budget que vous accordez à votre site e-commerce. Si vous donnez l’intégralité de votre budget communication pour la création du site e-commerce comment ferez-vous pour payer la maintenance de ce site ? Son référencement ? Les différentes rédactions qui pourraient accompagner votre site internet durant l’année ? La promotion de ce site internet sur les réseaux sociaux ou via des annonces payantes ?

Choisir le mauvais prestataire

Le choix du prestataire se fait souvent en fonction du coût. Il faudrait pourtant privilégier les compétences de ce prestataire. Si par exemple vous choisissez de faire réaliser votre site e-commerce par un freelance, le prix sera sans doute avantageux. Néanmoins, ce freelance ne pourra pas se charger de toutes les tâches, il y aura donc des sous-traitants que vous n’aurez pas choisi. Plus il y a de sous-traitants impliqués et plus vous avez de risques de voir les délais se rallonger et des erreurs se commettre faute d’une bonne communication.

En passant par une agence spécialisée en site e-commerce, le prix sera plus élevé, mais les compétences sont en interne. Lorsqu’il y a sous-traitance, le prestataire passe par des personnes de confiance, travaillant avec lui depuis plusieurs années.

Croire qu’à la livraison votre site sera fini

Votre site ne sera pas terminé, il sera fonctionnel. La première version d’un site internet ne peut pas être parfaite. On parle souvent d’une version 0 ou 1 pour le lancement. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas donner trop de budget pour des développements sur-mesure. Le site a besoin d’être visité pour être testé par le plus grand nombre. De cette façon vous verrez ce qui fonctionne, ce qui peut être amélioré et ce qui doit disparaître.

En gardant du budget, vous pourrez demander des correctifs en cours d’année et faire évoluer votre site internet vers une meilleure version.

Ne pas prendre le temps pour les tests

C’est une erreur souvent commise par les porteurs de projets. Pressés de voir leur bébé en ligne, ils oublient la phase de tests au planning. Il est capital d’intégrer une phase de test pour pouvoir corriger les imperfections et surtout appliquer toutes les finitions nécessaires à un site fonctionnel et attrayant.

Ne pas englober le SEO au cahier des charges

Sans SEO performant (référencement naturel) pas de visite. C’est aussi simple que ça. Si vous ne mettez pas le SEO au cœur de votre conception de site internet vous aurez de gros problèmes par la suite pour réussir à le référencer et à vous créer une belle notoriété digitale.

Néanmoins, même en intégrant le SEO dans votre cahier des charges ne pensez pas que votre site sera en bonne place dès les premiers mois. Le SEO est un marathon et non un sprint. Il est important d’allouer un budget référencement une fois le lancement du site réalisé pour travailler son positionnement sur les bons mots clés.

L’exemple résumé d’un cahier des charges e-commerce

Voici le sommaire d’un cahier des charges e-commerce assez complet :

  1. Présentation du projet
    1. Présentation de l’entreprise
    2. Les objectifs du site e-commerce
    3. La cible du site e-commerce
    4. Les objectifs quantitatifs du site après 1 an
    5. Le périmètre du projet
  2. 2.     Le graphisme et l’ergonomie du site e-commerce
    1. Charte graphique
    2. Inspiration
    3. Logo
  3. 3.     Description fonctionnelle du site e-commerce
    1. Arborescence
    2. Fonctionnalités du front office
    3. Fonctionnalités du back office
    4. Organisation des contenus
    5. Contraintes techniques
  4. 4.     Prestations attendues
    1. Listing des besoins (design, nom de domaine, hébergement, contenu…)
    2. Planning
    3. Modalités de sélection du prestataire (budget à définir)

Vous savez maintenant dans les grandes lignes comment réaliser un cahier des charges e-commerce complet et efficace. Sachez qu’il est possible de déléguer cette tâche à une agence. Mais même si vous pensez ne pas avoir de temps à accorder à sa rédaction, vous devrez à un moment ou un autre mettre la main à la tâche pour vous assurer que le contenu de la prestation respectera toutes vos attentes. De plus une agence e-commerce sérieuse vous demandera toujours un cahier des charges pour établir un devis précis.

Bonne rédaction !

L'auteur


Pascal DEVIF pascal-devif est chef de projet web depuis plus de 15 ans et directeur de l'agence web Netenvie depuis 2005. Chaque année il accompagne de nombreuses entreprises, associations et collectivités de Marseille et sa région dans la réalisation de leurs projets web et e-commerce.

Suivez l'auteur : Pascal Devif sur LinkedIn
Suivez Netenvie : Netenvie sur Facebook - Netenvie sur LinkedInNetenvie sur Twitter

 

Agence Web
NETENVIE

© 2022 - Netenvie.com - Agence web à Marseille et Martigues

Ce site utilise des cookies

Certains sont essentiels au bon fonctionnement du site et d'autres aident à améliorer l'expérience utilisateur.

Merci de noter que si vous refusez, certaines fonctionnalités pourront être désactivées.